Skip to content


Présentation du gestionnaire de stockage SAN

Présentation du gestionnaire de stockage SAN

Le gestionnaire de stockage SAN vous permet de créer et de gérer des numéros d'unité logique (LUN) dans les deux environnements Fibre Channel et iSCSI à condition qu'ils prennent en charge le service de disque virtuel (VDS).

Du fait des différences de matériel, de protocole et de sécurité, la configuration et la gestion des LUN ne se font pas de la même manière selon qu'il s'agit d'un environnement Fibre Channel ou iSCSI. Cette section explique en quoi consistent ces différences, répertorie les types de LUN qu'il est possible de créer et définit les LUN dans le contexte des partitions et des volumes.

Gestion des LUN dans un environnement Fibre Channel

Dans un environnement Fibre Channel, les LUN créés sur un sous-système de stockage de disque sont attribués directement à un serveur ou cluster, qui accède au LUN par un ou plusieurs ports de carte de bus hôte (HBA) Fibre Channel. Vous devez uniquement identifier le serveur ou cluster qui accède au LUN, puis sélectionner les ports HBA sur ce serveur ou cluster qui seront utilisés pour le trafic du LUN.

Lorsqu'un serveur ou cluster est identifié, le Gestionnaire de stockage pour réseau SAN recherche automatiquement les ports HBA Fibre Channel disponibles sur ce serveur ou cluster. Vous pouvez aussi ajouter des ports manuellement en saisissant leur nom international (World Wide Name - WWN).

Gestion des LUN dans un environnement iSCSI

Contrairement à l'environnement Fibre Channel, les LUN créés dans un sous-système de stockage de disque iSCSI ne sont pas attribués uniquement à un serveur ou cluster. Pour iSCSI, les LUN sont tout d'abord attribués à des entités logiques appelées cibles.

Les cibles sont créées de façon à gérer les connexions entre un périphérique iSCSI et les serveurs qui ont besoin d'y accéder. Une cible définit les portails (adresses IP) qui servent à connecter le périphérique iSCSI, ainsi que les paramètres de sécurité (le cas échéant) que le périphérique iSCSI réclame pour authentifier les serveurs qui demandent d'accéder à ses ressources.

noteRemarques
Dans la plupart des cas, vous êtes en mesure de créer et de gérer vous-même les cibles. Toutefois, certains sous-systèmes de stockage iSCSI ne prennent en charge que des configurations cibles simples où les cibles sont automatiquement créées lors de la création d'un LUN. En cas de configuration cible simple, vous ne pouvez pas supprimer une cible ni lui attribuer des LUN manuellement. Les LUN sont automatiquement attribués lors de leur création. Avec ce type de sous-système, il vous suffit d'identifier le serveur ou le cluster qui accédera au LUN. Le sous-système iSCSI autorisera ensuite le serveur ou le cluster à y accéder.

Pour se connecter à une cible, un serveur de l'environnement SAN (storage area network) utilise un initiateur iSCSI. Un initiateur iSCSI est une entité logique qui permet au serveur de communiquer avec la cible. L'initiateur iSCSI se connecte tout d'abord à la cible, et une fois l'autorisation accordée par la cible, le serveur peut accéder en lecture et en écriture aux LUN attribués à cette cible. Chaque initiateur iSCSI peut disposer de plusieurs cartes réseau pour établir la communication.

Comme dans les environnements Fibre Channel, vous devez uniquement identifier le serveur ou cluster accédant au LUN. Le Gestionnaire de stockage pour réseau SAN recherche automatiquement les initiateurs iSCSI sur ce serveur ou cluster, et répertorie toutes les cartes disponibles pour ces initiateurs. Une fois les cartes de l'initiateur iSCSI détectées, vous pouvez sélectionner celles que vous voulez utiliser pour le trafic LUN.

Pour plus d'informations sur les technologies de stockage Microsoft, et iSCSI en particulier, voir le site Web de Microsoft.

Types de LUN

Le gestionnaire de stockage SAN prend en charge les types de LUN suivants.

Type de LUN Description
Simple Les LUN simples utilisent uniquement un disque physique ou une portion d'un disque physique. C'est le type de LUN le plus courant.
Fractionné Les LUN fractionnés sont des LUN simples qui couvrent plusieurs disques physiques.
Agrégé par bande Les LUN agrégés par bande écrivent les données sur plusieurs disques physiques. Les données sont divisées en blocs et réparties sur tous les disques. Dans la mesure où les données sont écrites sur tous les disques à la même vitesse, l'agrégation par bande optimise les performances d'E/S en distribuant les requêtes d'E/S entre tous les disques. Les LUN agrégés par bande ne peuvent être ni étendus ni mis en miroir, et n'offrent pas de tolérance de panne. Si l'un des disques contenant un LUN agrégé par bande connaît une défaillance, l'ensemble du LUN tombe en panne.Sélectionnez ce type de LUN lorsque vous cherchez à accroître les performances d'E/S.
En miroir Les LUN mis en miroir offrent une tolérance de panne puisqu'ils assurent la redondance des données en créant des copies identiques du LUN sur deux disques physiques. Toutes les opérations de lecture et d'écriture s'effectuent en parallèle sur les deux disques. En cas de défaillance d'un des disques physiques, les données qu'il contient ne sont plus disponibles, mais le LUN reste disponible grâce au disque qui n'est pas affecté.Sélectionnez ce type de LUN lorsque la tolérance de panne est indispensable mais que les performances d'E/S sont peu importantes.
Agrégé par bande avec parité Les LUN agrégés par bande avec parité offrent une tolérance de panne puisque les données et la parité sont réparties de manière intermittente sur au moins trois disques physiques. Si une partie d'un disque physique connaît une défaillance, les données de la partie endommagée sont recréées d'après les données restantes et les informations de parité. Ce type de LUN offre de meilleures performances en lecture qu'un LUN mis en miroir, mais les performances en écriture sont moindres du fait du calcul de parité.Sélectionnez ce type de LUN lorsque la tolérance de panne est indispensable et que les performances en lecture doivent être améliorées.

LUN, partitions et volumes

Un LUN est une référence logique à une portion d'un sous-système de stockage. Un LUN peut identifier un disque, une section d'un disque, l'intégralité ou une section d'une baie de disque du sous-système. Cette référence logique, lorsqu'elle est attribuée à un serveur de votre SAN, joue le rôle d'un disque physique auquel le serveur peut accéder en lecture et en écriture. Les LUN simplifient la gestion des ressources de stockage de votre SAN puisqu'ils servent d'identificateurs logiques auxquels vous pouvez attribuer des privilèges d'accès et de contrôle.

Une fois un LUN attribué à un serveur, vous pouvez créer une ou plusieurs partitions sur ce LUN. Les partitions définissent la quantité d'espace physique allouée au stockage. Pour que le système d'exploitation puisse écrire ou lire des données sur les partitions, vous devez créer des volumes en formatant les partitions à l'aide d'un système de fichiers. Les volumes définissent la quantité d'espace logique allouée au stockage. Ils peuvent s'étendre sur plusieurs partitions.

Print Friendly, PDF & Email

Posted in Important, Linux, Technique, Toutes, Virtualisation, VMware. Tagged with , , , , , , .

0 Responses

Stay in touch with the conversation, subscribe to the RSS feed for comments on this post.

Some HTML is OK

(required)

(required, but never shared)

or, reply to this post via trackback.

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.


/* */
Creative Commons License
Cette création par Laurent Besson est mise à disposition selon les termes de la licence Creative Commons Paternité-Partage des Conditions Initiales à l'Identique 2.0 France.